Différence CFA
Activités et FormationsGalerie vidéoGalerie PhotoArchives
Le Futur de La FinancePriorité aux investisseursInformations financières & sécurité de la retraiteFemmes en investissementTransparence et équité
Membres et carrière
Avantages
Profil de nos membres
Opportunités de carrière
Gestion de carrièreEntrevues carrièresDossiers spéciaux et informations utilesMentoratRessources carrière Asset TV Entrevues carrière
Bénéfices des membres
Communauté
Candidats
Les étapes
Préparation aux examens
Bourses d’études
Articles et nouvelles
Ouverture des marchésArticlesActualité financièreTÊTE-À-TÊTEDES NOUVELLES DE VOTRE ASSOCIATIONMISE EN VALEUR D'UN MEMBRE CFAVARIAEntrevues CARRIÈREFemmes en investissementInformation - candidats
X

Vous avez oublié votre mot de passe ?

Entrez votre courriel dans le champ ci-dessous et nous vous enverrons un rappel de votre mot de passe.

Abonnez-vous à notre infolettre

Diffusée trimestriellement, l’infolettre de CFA Montréal se veut une publication web de contenus d’intérêts, que nous souhaitons utiles aux professionnels dans le cadre de leur pratique. Entrevues exclusives, réflexions, retour sur les événements de l’association, nominations et personnalités de l’industrie, perspectives du marché et articles sur des sujets variés, cette publication vise à entretenir un dialogue continu avec les professionnels de l’industrie financière de Montréal.
Vous êtes cordialement invités à nous transmettre vos champs d’intérêt, vos idées de sujets et des articles ou chroniques que vous avez écrits pour publication parmi nos membres.*
*CFA Montréal se réserve le droit de publier ou non les articles soumis ou d’exiger qu’un travail d’édition soit effectué, si elle estime que le sujet abordé implique une prise de position sensible ou susceptible de nuire à l’association ou à ses membres.
* Champs obligatoires
AnnulerS'abonner
Menu
Retour aux articles et nouvelles
Information - candidats
inviter un amiLinkedinTwitterFacebook
| Partager
Imprimer
Comment j’ai réussi mes examens CFA

Avant de vous raconter comment j’ai réussi mes examens d’CFA, permettez-moi de vous parler de mes « habitudes » d’études antérieures. Je vous le donne en mille : la technique utilisée pendant mes cours universitaires n’était pas à la hauteur pour le programme CFA.

À l’école, j’ai réussi en déployant un effort minimal. Je n’allais pas aux cours, je ne prenais pas le temps de m’asseoir pour les examens sans trop d’importance et chaque fois que je le pouvais, je misais plutôt sur une note parfaite à l’examen final. Au fond, j’oubliais l’école pendant toute la session, je travaillais à temps plein puis j’étudiais à fond de train pour les examens finaux.

J’ai d’abord adopté la même approche pour ma préparation CFA. Résultat : j’ai échoué les deux premiers niveaux à plusieurs reprises. Ma tête dure refusait de croire que ce qui fonctionnait à l’école ne suffirait pas pour réussir cette épreuve. Après chaque échec, je faisais juste un peu plus d’effort que la fois précédente dans l’espoir que ce serait suffisant. Cette leçon m’a coûté cher en temps et en argent; finalement, j’ai compris (disons, j'ai cédé au gros bon sens, ce serait plus juste) et je me suis pris en main.

Voici ce qui m’a permis de réussir, finalement (avec environ une heure d’avance sur l’échéance de chaque section des niveaux 1 et 2).

  • J’ai commencé à me préparer tôt aux examens, environ huit mois avant le jour J.
  • J’ai étudié régulièrement, au moins 10 heures par semaine, au début, puis de 20 à 25 heures par semaine pendant les trois mois précédant le jour de l’examen.
  • Exercices, exercices et encore des exercices : j'ai résolu autant de problèmes et j'ai fait autant d’exemples d’examen qu’il m’était possible d’en trouver.

Ce dernier élément est celui qui a eu le plus d’impact, pour moi. C’est une chose de lire et de comprendre le contenu de la documentation du CFA Insitute. C’en est une autre de le mettre en application dans le cadre des examens les plus coriaces de la planète, à mon avis.

Il était essentiel que je m’habitue à la formulation des questions et des subtilités pour arriver à la bonne solution. J’ai consacré beaucoup de temps aux sujets pour lequel j'avais eu les pires résultats et j’ai refait les problèmes jusqu’à ce que j'arrive à les résoudre correctement.

Ce que cette expérience m'a appris, je le partage désormais avec les étudiants au cours de préparation à l’examen CFA que je donne à McGill.

Comprenez qu’il ne faut pas sous-estimer le degré de difficulté du programme CFA et la quantité de temps et d’effort nécessaires pour le réussir. Il est important que vous vous y consacriez entièrement.

Au final, l’ajout de ces trois lettres à votre nom en vaut bien la chandelle.

Bonne chance!

Joseph Lutfi, CFA, AAIA, GRP, CIM

Message