Différence CFA
Activités et FormationsGalerie vidéoGalerie PhotoArchives
Le Futur de La FinancePriorité aux investisseursInformations financières & sécurité de la retraiteFemmes en investissementTransparence et équité
Membres et carrière
Avantages
Profil de nos membres
Opportunités de carrière
Gestion de carrièreEntrevues carrièresDossiers spéciaux et informations utilesMentoratRessources carrière Asset TV Entrevues carrière
Bénéfices des membres
Communauté
Candidats
Les étapes
Préparation aux examens
Bourses d’études
Articles et nouvelles
Ouverture des marchésArticlesActualité financièreTÊTE-À-TÊTEDES NOUVELLES DE VOTRE ASSOCIATIONMISE EN VALEUR D'UN MEMBRE CFAVARIAEntrevues CARRIÈREFemmes en investissementInformation - candidats
X

Vous avez oublié votre mot de passe ?

Entrez votre courriel dans le champ ci-dessous et nous vous enverrons un rappel de votre mot de passe.

Abonnez-vous à notre infolettre

Diffusée trimestriellement, l’infolettre de CFA Montréal se veut une publication web de contenus d’intérêts, que nous souhaitons utiles aux professionnels dans le cadre de leur pratique. Entrevues exclusives, réflexions, retour sur les événements de l’association, nominations et personnalités de l’industrie, perspectives du marché et articles sur des sujets variés, cette publication vise à entretenir un dialogue continu avec les professionnels de l’industrie financière de Montréal.
Vous êtes cordialement invités à nous transmettre vos champs d’intérêt, vos idées de sujets et des articles ou chroniques que vous avez écrits pour publication parmi nos membres.*
*CFA Montréal se réserve le droit de publier ou non les articles soumis ou d’exiger qu’un travail d’édition soit effectué, si elle estime que le sujet abordé implique une prise de position sensible ou susceptible de nuire à l’association ou à ses membres.
* Champs obligatoires
AnnulerS'abonner
Menu
Retour aux articles et nouvelles
Entrevues CARRIÈRE
inviter un amiLinkedinTwitterFacebook
| Partager
Imprimer
ENTREVUE CARRIÈRE AVEC LINDA LACHANCE, CFA, Directrice de portefeuille - Marchés publics québécois, FONDS DE SOLIDARITÉ FTQ

Linda Lachance s'est jointe au Fonds de solidarité FTQ en 2000, où elle occupe le poste de directrice de portefeuille, marchés publics québécois. Dans le cadre de ses fonctions, elle est responsable des stratégies de marché pour l'ensemble des titres publics québécois détenus dans le portefeuille Investissement. Elle agit également à titre d'experte-conseil pour tous les placements privés en équité et en dette non garantie pour les entreprises québécoises cotées. Mme Lachance possède une expérience particulière en analyse pour les situations spéciales et les petites capitalisations québécoises. Avant son arrivée au Fonds, elle a travaillé pour d'importantes sociétés de courtage. Analyste financière agréée (CFA), Linda Lachance est titulaire d'un baccalauréat en administration des affaires, option finance et gestion internationale, de HEC Montréal. llachance@fondsftq.com

1. Quand avez-vous commencé votre carrière et quel a été votre premier emploi? Est-ce que vous visiez ce poste? 

Je suis originaire de Québec et j’ai déménagé à Montréal pour mes études. Ma carrière en finance a commencé au début des années 90 où j’ai d’abord travaillé comme analyste financière chez des courtiers en valeurs mobilières à Montréal. Peut-être que certains se souviennent de Valeurs Mobilières Marleau Lemire et de Valeurs Mobilières Yorkton ? J’y ai travaillé pour une période de cinq ans et de deux ans respectivement. J’ai d’abord commencé à titre d’assistante-analyste, marché boursier situations spéciales. On m’a rapidement attribué plus de responsabilités, ce qui m’a permis de progresser dans mon poste. Finalement, j’ai joint le Fonds de solidarité de la FTQ en 2000 dans le secteur des marchés publics québécois. CFA Montréal - Entrevue carrière – février 2016 

Quoique je sois arrivée dans ce secteur un peu par hasard, j’ai toujours eu un grand intérêt pour les marchés boursiers et l’analyse corporative. 

2. Avez-vous respecté votre plan de carrière ? Combien de fois avez-vous changé d’employeur ou de poste au sein du même employeur jusqu’à présent ? Qu’est-ce qu’était la raison principale pour le changement ? 

Ma carrière se divise principalement entre deux grands volets : Le «sell-side», puis le «buy-side». Mes années dans le secteur de la représentation ont été très dynamiques et formatrices. J’ai dû rapidement apprendre l’anglais afin d’être à l’aise dans mon poste. Je travaillais beaucoup d’heures et j’étais souvent partie rencontrer des clients institutionnels partout au Canada ainsi qu’au nord-est des États-Unis. Un fait marquant, j’ai débuté avant l’ère de l’internet et les outils d’analyse n’étaient pas ce qu’ils sont aujourd’hui ! Je faisais en une journée ce que je peux faire en une heure aujourd’hui! 

Le milieu du courtage n’est pas toujours propice pour la conciliation famille/travail. Mon changement de carrière du côté d’un gestionnaire de fonds coïncide au moment où j’ai eu mon premier enfant. Cet environnement m’offrait un meilleur équilibre de vie. 

Ma progression de carrière au Fonds de solidarité FTQ s’est faite, disons de façon «naturelle». J’ai pu bien évoluer dans mes fonctions en commençant à titre de conseillère, puis conseillère principale pour ainsi être nommée directrice de portefeuille. Mes fonctions ont évolué constamment. Au fil des années, mon secteur a pris de l’importance et beaucoup de choses étaient à développer. 

3. Décrivez-nous le poste que vous occupez actuellement. Avez-vous rencontré certains obstacles significatifs lors de votre cheminement de carrière? Qu’aimez-vous le plus de votre emploi? 

Je suis responsable du suivi et des stratégies de marché pour l'ensemble des titres publics québécois détenus dans le portefeuille Investissement. J’agis également à titre d'experte-conseil pour tous les placements privés en équité et en dette non garantie pour les entreprises québécoises cotées. Les stratégies de marché incluent les transactions de vente et d'achat sur le marché secondaire ainsi que les stratégies de protection avec produits dérivés. Sur l'ensemble des actifs du Fonds évalué à près de 11 milliards $, le portefeuille Investissement composé d'entreprises québécoises représente environ 60%. Sur ce nombre, environ 1 milliard $ est investi dans les titres cotés d'entreprises québécoises. 

Malgré notre petite équipe de deux personnes, nous travaillons de très près avec plusieurs intervenants, notamment avec les autres directeurs de portefeuilles. Le volet « finance corporative » est très important et le rôle de négociatrice est au premier plan. J’adore pouvoir échanger avec des dirigeants d’entreprises et toucher tant au secteur des actions que de la dette. J’ai développé au fil des années une expertise dans des domaines diversifiés et cette expertise est maintenant hautement reconnue au sein de la boîte. Le Fonds de solidarité FTQ a une mission de maintenir une activité financière et économique dynamique au Québec. Il faut se considérer chanceux d’avoir ce type de poste à Montréal. 

Au chapitre des obstacles que j’ai dû surmonter, l’anglais s’est avéré être un défi au début de ma carrière, mais ce fut un défi très stimulant. J’ai eu la chance d’améliorer rapidement ma deuxième langue en étant exposée à un environnement fortement anglophone. Être parfaitement bilingue est définitivement un atout dans le domaine de la vente (Sell-side). 

4. Selon vous, quelles sont les compétences à posséder pour connaitre du succès dans votre domaine ? Quel rôle le CFA a-t-il joué au niveau de votre cheminement de carrière? 

Les compétences recherchées dans le poste que j’occupe sont principalement l’esprit de synthèse, l’esprit analytique, la curiosité et l’autonomie. Nous devons être prêts à prendre beaucoup d’initiatives et être très versatiles. 

L’obtention du titre CFA m’a permis de renforcer ma base en finance et m’a donné un excellent coffre à outils. Il m’a également permis de développer davantage mon esprit analytique. Le titre donne de la crédibilité et de la rigueur à notre fonction, ce qui est très important dans notre domaine qui repose sur la confiance. L’adhérence à un code d’éthique est un volet qui amène également une forte valeur ajoutée au titre. 

5. Comment percevez-vous les perspectives de carrière dans votre domaine? Quel conseil donneriez-vous à une personne qui amorce une carrière dans ce domaine? 

Les perspectives de carrière dans mon domaine dépendent de quelques facteurs, dont le bassin d’investisseurs institutionnels et corporatifs présents à Montréal. Une des craintes est l’exode des centres financiers décisionnels basés à Montréal. Des postes similaires au mien sont également présents chez les grandes caisses de retraite, dont à la CDPQ et chez PSP Investissement. Il est important de se mobiliser pour dynamiser davantage Montréal comme place financière. J’ai d’ailleurs la chance de travailler sur ce volet avec la Grappe financière à Montréal. 

Un des conseils à une personne qui amorce sa carrière serait de développer son réseau de contacts. Il est important de parler à ces pairs et il ne faut pas hésiter à se tisser un réseau et s’impliquer à l’externe avec nos intervenants de marché. 

 

 

Message