Comment étudier comme un gestionnaire de portefeuille

< Retour aux articles

Publié le 26 mars à 09:00, dansNouvelles

Partager

McGill-article-blog-bandeau-web.jpg

Par Jason Moschella, PhD (ABD), CFA, CMA, PRM

Je blague souvent, avec mes étudiants, au sujet de leur engagement volontaire à se soumettre à de longues périodes de souffrance lorsqu’ils s’inscrivent aux examens du CFA. Je me souviens d’avoir navigué dans les éléments rigoureux du programme, et d’avoir réussi le niveau 2 tant bien que mal, en 2006, puis avoir échoué le niveau 3 en 2007. À un certain moment, en 2008, lors de ma seconde tentative pour passer le niveau 3, toutes les questions ont commencé à se ressembler. J’ai passé chaque journée du mois de mai à étudier 8 heures par jour. Il va sans dire que les examens ne sont pas une partie de plaisir et que la préparation est inévitable - préparation qui exige de 200 à 500 heures d’étude par examen. Cependant, cela ne veut pas dire que chaque minute consacrée à cette tâche doit être pénible.

Au cours des quatre années passées à diriger le programme de préparation à l’examen du CFA de niveau 1 à McGill, mes collègues et moi avons compris ceci : toute cette souffrance est évitable! Selon nous, un des principaux facteurs de réussite est de savoir quel type d’étudiant vous êtes, et surtout votre meilleure façon d’apprendre.

Vous connaissez-vous suffisamment?

La connaissance du client est un des principes clés de la gestion de portefeuille. Vous devez définir clairement les buts, limites et circonstances particulières auxquels il est confronté, car les conseils que vous lui donnerez doivent convenir à sa situation. Pourquoi ne pas appliquer ces principes à votre étude?

Selon un sondage récent conduit par CFA Institute, les candidats consacrent en moyenne 300 heures à la préparation de chaque examen. Pourtant, le temps que vous devrez investir variera selon votre expérience et votre situation. Ainsi, si vous êtes en dernière année de baccalauréat en finances, consacrer 300 heures aux examens de niveaux 1 et 2 semble plutôt extrême, car plusieurs notions chevauchent le programme de CFA et la matière couverte dans le cadre du baccalauréat. Comparons cette situation avec celle d’un professionnel en emploi à l’extérieur du domaine de l’investissement qui veut lancer une nouvelle carrière en finances, mais qui n’a jamais vu de relevé de revenus ou de bilan. Dans les faits, ces 300 heures d’étude obligatoires pourraient doubler, car cette personne doit apprendre le jargon de la finance.

Nous ne sommes pas encore arrivés au point où il est possible de télécharger les connaissances directement dans notre cerveau, comme le fait Néo lorsqu’il apprend le kung-fu dans La matrice. Nous savons aussi qu’il n’existe pas de façon universelle d’apprendre efficacement. En effet, les candidats aux examens du CFA utilisent plusieurs ressources dans le cadre de leur plan d’étude. L’apparence et la présentation sont importantes : certaines personnes réussissent avec des explications théoriques alors que d’autres préfèrent des applications concrètes des concepts. De plus, certaines personnes fonctionnent bien par la lecture individuelle alors que d’autres sont plus pragmatiques et préfèrent des situations plus réalistes, comme des études de cas ou des travaux en laboratoire. Pour ma part, je préfère étudier seul, bien que je reconnaisse la valeur de la participation à un cours ou à un groupe, comme notre programme de préparation à l’examen du CFA de niveau 1 et la structure, la solidarité et la reddition de compte qu’ils imposent aux candidats.

Un dernier conseil : connaissez votre produit, c’est-à-dire les éléments nécessaires pour réussir le jour de l’examen. Le CFA Institute ne se soucie pas des points que vous cumulez (sauf pour des motifs déontologiques dans les cas limites). Tout ce qui compte, le jour de l’examen, c’est que vous vous débrouilliez assez bien pour obtenir la note de passage. Exploitez vos forces et transformez vos faiblesses en éléments qui n’anéantiront pas vos chances de réussir.

Référence : June 2018 CFA Program Candidate Survey, CFA Institute. Consulté le 13 janvier 2020.