Arrivez en avance et reposé. Conseils avisés pour ceux et celles qui passeront l’un des examens de CFA

< Retour aux articles

Publié le 20 avril à 11:40, dansInformation - candidats

Partager

Passer les examens de CFA peut être stressant, mais il y a des choses que vous pouvez faire pour réduire votre stress au minimum et optimiser votre performance.

Arrivez en avance et bien reposé. Cela vous aidera beaucoup à moins stresser. Quoique bien organisés, les centres d’examens sont parfois très achalandés. Prenez le temps de vous installer et de vous détendre.

Même si c’est difficile, il est important de bénéficier d’au moins deux bonnes nuits de sommeil avant l’examen. Rares sont les personnes qui ont déjà passé un examen en temps limité s’étalant sur une journée entière. Arriver bien reposé procure un véritable avantage. Il faut donc éviter de passer une nuit blanche avant le jour de l’examen. Dans l’après-midi, l’effet de l’adrénaline se dissipe et la fatigue accable bien souvent même les personnes les mieux préparées. Il est bon d’apporter sa montre ou un appareil de chronométrage autorisé.  

Quel que soit le niveau que vous passez, donnez la priorité à vos domaines de prédilection et laissez pour la fin les sujets que vous maîtrisez un peu moins bien. Cette méthode a l’avantage de vous mettre dans un état d’esprit positif, ce qui peut influer sur votre performance et vos résultats.

Je ne saurais trop insister sur l’importance de la gestion du temps. Le matin, essayez de vous arrêter après environ une heure d’examen, puis après deux heures d’examen, pour comparer la quantité de travail terminée à celle qu’il vous reste à faire. La pondération se transpose en minutes. Par exemple, pour l’examen de niveau I, après une heure, vous devriez avoir répondu à au moins 40 questions. Après deux heures, vous devriez avoir répondu à au moins 80 questions.

Si, au bout d’une heure ou deux, vous voyez que vous prenez beaucoup de retard, concentrez-vous sur le reste des questions que vous savez résoudre, puis revenez sur les questions sautées si vous en avez le temps. Faites la même chose l’après-midi. Assurez-vous de répondre à toutes les questions même si vous devez deviner certaines réponses.

Pour l’examen de niveau II, il y a 20 séries de questions au total (10 par période) qui valent chacune 18 points. Au bout d’une heure d’examen, que ce soit le matin ou l’après-midi, vous devriez au moins avoir commencé la quatrième série de questions. Au bout de deux heures, vous devriez être en train de répondre à la septième série de questions. Si vous voyez que vous prenez du retard, sélectionnez avec plus de discernement les sujets sur lesquels vous décidez de travailler, puis revenez à vos réponses incomplètes vers la fin de la période si vous en avez le temps. Cette stratégie s’applique aussi à l’examen de niveau III. 

Les personnes qui passent l’examen de niveau III devront aussi répondre à des questions ouvertes. Il est alors crucial de bien gérer son temps. N’oubliez pas que les longues réponses et la grammaire soignée ne vous apporteront pas de points supplémentaires. Vous pouvez rédiger sous forme de notes sans problème, mais soignez votre calligraphie. Les correcteurs ne prendront pas le temps d’essayer de déchiffrer les textes qu’ils ont du mal à lire.

Ian Rakita, Ph. D., CFA

Directeur, Institut de gestion de placements Goodman 

École de gestion John-Molson, Université Concordia